Islande

Aux origines du monde

A cheval entre Europe et Amérique, l’Islande semble parfois carrément surgie d’une autre planète. Une île mythique qui ne peut laisser indifférent, où la nature offre un spectacle permanent en format XXL et où un voyage relève encore de l’aventure.

Savant mélange d’eau, de glace, de terre et de feu, l’Islande ramène aux origines du monde. A croire que toutes les forces enfouies au centre de la planète ont trouvé ici le terrain libre pour s’exprimer. Les volcans ont dessiné et habillé les roches de coloris savamment mêlés par le pinceau du temps. Rabotée, usée, souvent nue, la terre est ici tantôt dure, tantôt fragile. L’érosion ne cesse de la travailler : le gel la fragilise et la craquelle, l’eau la lave et la relave, le vent la réduit en poussière, la fait tourbillonner et l’emporte plus loin, le feu la refaçonne. Loin d’être pourtant monotones, les paysages islandais ne cessent de se renouveler et de fasciner : montagnes tabulaires, versants tapissés de laves rouge, jaune ou brune, prairies vert vif piquetées de moutons, plaines de sable noir, glaciers et même forêts… Bienvenue dans une île fascinante et en perpétuelle mutation.

Idéal pour

Les fans de photographie, un minitrip ultra dépaysant ou un citytrip dans la capitale la plus septentrionale du globe, les amoureux de grands espaces, un bol d’air frais, un road trip, un trekking, des randonnées à cheval, explorer des grottes de glace.

Saviez-vous ?

Que les noms de famille islandais varient de génération en génération puisque constitués du prénom du père prolongé du vocable « fils de » ou « fille de ». Et qu’il est interdit de donner un nom qui ne soit pas islandais à son enfant.

Les incontournables

  1. L’Islande est un paradis pour les randonneurs, que l’on opte pour la balade tranquille ou pour le trek de l’extrême.
  2. Voguer sur le seul lagon glaciaire d’Europe.
  3. Admirer les chutes d’eau parmi les plus puissantes de la planète.
  4. S’émerveiller d’une expulsion de geyser.
  5. Se baigner dans une source chaude naturelle.

Quand partir ?

Au début de l’été et en septembre, mois assez ensoleillé et gratifié des couleurs de l’automne. D’avril à octobre, les journées sont très longues. Le soleil de minuit inonde l’île de lumière et même au cœur de la nuit, la pénombre n’est jamais totale.

Entre nous

1. Les transports publics sont très peu développés, la voiture de location est impérative et le 4×4 obligatoire sur les pistes F de l’intérieur.

2. L’eau du robinet est potable malgré son goût soufré. L’eau chaude doit, elle, être refroidie car extraite directement du sous-sol.

3. Résidus des vents solaires qui viennent s’étioler en magnifiques rideaux de lumières dans l’atmosphère, les aurores boréales ne peuvent s’observer qu’en hiver. Comme elles sont surtout visibles aux alentours des pôles, l’Islande est un spot de premier plan.

Faire sa valise

L’Islande n’est pas le pôle Nord : il y fait rarement plus de 20°C en été mais la moyenne des températures de janvier à Reykjavik est de 0°C. En revanche, le temps peut changer très rapidement et impose la plus grande vigilance, surtout en randonnée. Equipez-vous donc en couches, prévoyez de bonnes chaussures. Et des vêtements de sortie pour les soirées à Reykjavik. Ainsi qu’un bon anti moustiques si vous séjournez au nord et aux alentours du lac Myvatn.
Play Video

Quand partir ?

Islande
Reykjavik

Janvier

Climat :
1/5

T° : 3

Jour de pluie : 16

Février

Climat :
3/5

T° : 3

Jour de pluie : 13

Mars

Climat :
3/5

T° : 4

Jour de pluie : 16

Avril

Climat :
3/5

T° : 6

Jour de pluie : 12

Mai

Climat :
5/5

T° : 10

Jour de pluie : 12

Juin

Climat :
5/5

T° : 13

Jour de pluie : 13

Juillet

Climat :
5/5

T° : 14

Jour de pluie : 13

Août

Climat :
5/5

T° : 14

Jour de pluie : 13

Septembre

Climat :
3/5

T° : 11

Jour de pluie : 16

Octobre

Climat :
3/5

T° : 7

Jour de pluie : 10

Novembre

Climat :
1/5

T° : 5

Jour de pluie : 13

Décembre

Climat :
1/5

T° : 4

Jour de pluie : 14

fr_BEFR